Rédigé par Dwarlin Le 24 - janvier - 2014 0 Commentaire

Attention SPOILER : la lecture de ce texte peut vous révéler des secrets que vous ne voudriez pas connaître…

 

Le Complexe

 

Notre sagesse est douce comme le miel, goûte et comprends.

TRANSMISSION – activation du signal du rideau de fer – RÉCEPTION – activation de la fréquence d'écholocation – ACHETEZ EN GROS ET FAITES UN MALHEUR – activation du protocole du super-soldat – TÉMOIGNAGE – L'Abattoir.

Nous dansons avec les planètes et nous folâtrons avec les gènes. Les échelles sont malléables, elles ne sont pertinentes quand dans un concept des plus primitifs. Dans les terres qui sont- au-delà de la forêt, dans le comté de Bacas, se trouve un laboratoire souterrain dans lequel des échantillons de chair mort-vivante trônaient autrefois dans des congélateurs et sous des microscopes : sauvagerie crochue au niveau cellulaire, opéras d'horreur dans des boîtes de Pétri.

Entre 1944 et 1958, l'Union Soviétique a occupé la Roumanie et y a maintenu une importante présence militaire. Mais aucun de vos livres ne parle de la division secrète des recherches militaires occultes des Soviets, la Main Rouge.

Activation des histoires secrètes.
À sa création, on lui a donné le nom de Complexe 10. Plus tard, on l'a rebaptisé "L'Abattoir". Ce fut à la fois le couronnement de la Main Rouge et son linceul. Au début, cette infrastructure labyrinthique était une fabrique dédiée aux sciences occultes, mais elle a évolué en une effroyable usine biologique. Pendant un temps des transports de l'armée y amenaient des sujets d'expérimentation : soldats en disgrâce, pensionnaires d'asiles, cosmonautes grillés, et même des volontaires ; leurs papiers portaient la mention "potentiel bioénergétique".

Les érudits de l'occulte de la Main Rouge s'intéressèrent aux vampires de l'Europe de l'Est. Par l'étude et les interrogatoires, ils en virent à établir que la lignée actuelle était originaire de Roumanie. Comme la Securitate roumaine peinait de son côté à étouffer les crimes de la "Bêle de Bucarest", le champ d'investigations se précisa. Un des mages les plus expérimentés de la Main reçut pour mission d'entrer en contact avec cette créature pour lui faire une offre. Ce mage puissant fit donc la connaissance de Mara, la reine vampire. Elle l'assassina sans trop de difficulté, évidemment, mais son intérêt en fut piqué. La Main Rouge lui offrit le pouvoir et la gloire, et elle s'empressa de saisir cette occasion à la gorge. Elle fournit au Complexe 10 les plus insignifiants de ses chérubins, et ils lui offrirent une armée en retour.
C'était le plus ambitieux des plans conçus par des hommes et des vampires. Mais le croisement ne rencontra pas le succès initialement escompté. Le métabolisme contre-nature de l'anatomie vampirique pervertit la physiologie des cobayes, donnant naissance à des brutes monstrueuses dont la musculature torturée semblait sortir de bandes dessinées. Ces pauvres diables ne pourraient jamais se faire passer pour des humains.
Les budgets se tarirent. La confiance que le gouvernement soviétique accordait à la Main Rouge s'envola. On changea la direction du Complexe 10, les experts de l'occulte se dégagèrent de ce bourbier tandis que les scientifiques y consacraient des ressources toujours plus importantes.

ALERTE ! Influence malfaisante détectée.

L'expérimentation tourna à l'obsession dévorante. Des centaines d'ouvriers s'échinaient dans le complexe, y transformant des sujets par dizaines chaque semaine : une usine de sang et de hurlements.
Le temps passe. Hors du monde clos du Complexe 10, la Main Rouge a perdu ses derniers appuis au sein de l'armée et du gouvernement. Les chefs de la faction se sont dispersés. Les complexes disséminés de par le monde sont détruits ou abandonnés en toute hâte. Mais comme le Complexe 10 est devenu largement autosuffisant, on l'oublie presque complètement pendant plusieurs années, jusqu'à ce qu'un incident impliquant des cobayes évadés et les ravages qu'ils commettent à travers la Transylvanie ne le rappellent aux bons souvenirs de l'armée. N'ayant plus les moyens de faire disparaître l'Abattoir de la surface de la Terre, le gouvernement soviétique se contente de l'emmurer, y emprisonnant la plupart des ouvriers et des cobayes.

Le temps passe, en années puis en décennies.

La vilaine graine a germé pendant quarante ans sous la terre noire. Quel fruit crois-tu qu'elle a fait mûrir, enfant du miel ? Mara est revenue contempler sa récolte. Elle a ouvert les portes en grand. À l'intérieur, il ne restait plus qu'une version dégénérée de ses rejetons, des demi-vampires que ni elle ni son engeance n'ont eu le moindre mal à dominer.
La reine de la ruche des vampires dispose d'une armée de brutes de base. La subtilité n'a plus lieu d'être. L'Abattoir grouille d'activité, à présent. Des machines longtemps arrêtées ont repris leur effroyable train-train.

Lore retranscrit par NAVA.

Transylvanie > Lieux remarquables > Le Complexe

Donnez votre avis sur l'article !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.