Rédigé par Sedokun Le 21 - février - 2013 2 Commentaires

Introduction

 

Malgré l'apparition des jours sombres, Internet marche toujours à merveille. Enfin, pas si vous vous trouvez à New York… Les derniers événements en date, pour le monde secret, n'empêchent pas de trouver quelques infos interessantes. C'est ainsi que moi, Sôji, ait pu trouver une trace d'un concours organisé par une société norvégienne. J'ai donc décidé de ressortir mes instruments qui trainaient et mon vieil ordinateur poussiéreux. Depuis mon recrutement par les Nava, j'avoue ne pas avoir eu le temps de me pencher sur la musique. Ma vie a bien changé depuis ce jour-là. Je vais vous relater ici, dans ce journal de bord, les différents événements qui ont marqué ma participation dans ce concours.


Journal – Entrée #1

 

Alors, aujourd'hui, je m'y suis essayé, enfin. J'ai dépoussiéré mon logiciel de composition (Fruity Loops pour les connaisseurs), sorti mes vieux plugins VST du placard, et me suis rendu compte que j'avais éparpillé mes instruments réels en divers lieux. Heureusement, FL supporte l'entrée de données que ce soit par le biais d'un périphérique midi, ou bien par mon clavier d'ordinateur. De plus, ma guitare était à portée de main pour réfléchir

Je ne sais pas encore vraiment dans quel style m'orienter, je ne sais pas non plus ce qu'ils recherchent. Je considère le sujet comme un sujet rédactionnel libre. Les cinq ou dix premières secondes sont là, enregistrées, en attente d'un accompagnement un peu plus poussé, en avant de pouvoir passer à la suite, trouver une introduction, un développement.

Trois semaines. Pour la composition d'un morceau c'est très court, et ne laisse pas le droit à l'erreur, ou du moins pas la place à plusieurs pages de brouillon à déchirer. Travailler sous pression du coup. Une expérience fort intéressante.

Il reste encore 20 jours. Mince.


Journal – Entrée #2

 


Deuxième journée de composition. Je ne peux pas (et ne veux pas) contacter les navas. La raison est simple. Le délai est très très court, et voilà que la vie privée me rattrape. Je dois faire des choix : Bosser ? Composer ? Sachant que le concours se clôture désormais dans 19 jours, le choix paraît presque naturel. Qui aurait cru qu'un jour, je participerai à ce genre d'épreuves, et avec autant d'envie et de motivation ? Pas moi en tout cas.

J'ai pu récupérer mon matos de musique. La table est remplie. Dur, dur !

 

Bon, il est temps de teaser un peu. Ou du moins de continuer. J'ai décidé de partir sur une tonalité hispanisante. Du coup, l'un des instruments utilisé sera, vous vous en doutez certainement, une guitare. Pas un tango non. Mais on aimerait, peut-être. Allez, je vous dis un peu plus : je suis tombé sous le charme d'un roulement de timpani…

Certaines parties commencent à prendre vraiment forme et donnent quelque chose de très sympa. En deux jours, je suis arrivé à un résultat assez surprenant. Le morceau semble prometteur, mais je ne suis jamais content de moi. Il me faut encore un instru pour faire un lead et combler le vide d'une partie.

Le final, comment je l'imagine ? Une apothéose. Il va falloir que je commence à calculer quels instruments vont pouvoir rentrer pour filer la chair de poule… Ou du moins essayer.

Il reste encore 19 jours. Mince.

 

Journal – Entrée #3


Bon, voilà. Le point du jour. À nouveau.

Aujourd'hui, de grandes avancées ! J'ai commencé "l'enrobage" de la seconde partie ! Et ? et ? et ?! J'ai une idée de final ! Tout est posé en mode "brouillon". Reste la mélodie et le développement de la seconde partie. La mélodie commence à se dessiner, mais rien de concret. Ah, je cherche aussi de quoi insérer de la basse dans l'machin.. Problème, tout ne ressort pas comme il faudrait ! Flûte !

Le nombre de regards de travers qui fusaient quand je me répétais sur la route "Cloche, cloche,…" Seulement, voilà, je n'insultais pas les passants, c'était juste pour me rappeler que je devais ajouter une cloche dans l'histoire. Je l'ai fait.

Je risque de ne pas pouvoir y bosser dessus demain, du coup, j'ai mis les bouchées doubles aujourd'hui.

En conclusion de ce billet, un chiffre. Durée actuelle : 2 min 10. Oui. Et il manque une partie. Donc on va rapidement approcher des 3 minutes.

Comment ? vous voulez une preview ? Désolé, pas ici.

Merci pour vos encouragements. Cela me fait chaud au coeur 

Il reste encore 18 jours. Mince.

 

Journal – Entrée #4


Non, je ne vous oublie pas. Le temps passe et je stagne un peu en ce moment. D'un côté, la longueur actuelle me convient (2 minutes 30 secondes). De l'autre, je trouve ça court. Je ne sais plus ou je peux insérer de la matière pour prolonger. En gros, je tombe dans la partie "je-tourne-en-rond" et j'aime pas ça. 

Toutefois, rien n'est négatif dans la chose. J'ai pu caler une mélodie sur l'une des parties. Il me manque encore une mélodie sur les deux dernières. Autre point négatif, il faut que je modifie la batterie sur le "final" du morceau. Moi qui n'a pas la batterie dans la peau, l'exercice se révèle ardu.

J'ai travaillé à un rythme un peu moins régulier ces derniers jours. Pas par manque de motivation, ça non ! J'adore vraiment ce concept. Je ne sais pas combien de morceaux vont recevoir Funcom. En fait, je me fiche un peu de figurer dans le jeu. J'adore juste ce concept : développer un morceau original avec un délai de 3 semaines. Je n'ai jamais pratiqué la chose en soit. Faire de la musique avec un pote, tranquillement calés derrière nos ordinateurs respectifs. Mais du coup, ce délai apporte un élément de motivation suffisant pour moi.

Si je suis retenu, alors la victoire sera au nom de Nava, pas mienne. Si je n'y suis pas… Je ne serais pas déçu, bien au contraire. Je suis content de pouvoir participer à cette expérience. Cela change de l'inexorable concours de fan-art.

Il reste encore 11 jours. Mince.

 


Journal – Entrée #5


Non, je ne donne pas de nouvelles. Mon Dieu ! Je ne suis même pas capable de donner des nouvelles régulièrement…

Allez, un petit update.

J'ai actuellement trois versions posées et une en tête. Pas que ça me dérange, mais j'arrive pas à me décider. Le morceau ne fera pas plus de 2 min 30 s. J'suis un peu déçu, mais je crois que je n'en tirerais de toute façon pas plus. La fatigue a eu raison de moi cette semaine et j'ai juste le mixage final qui m'attend ce weekend. Je vais tenter d'envoyer tout ça d'ici lundi.

J'ai l'habitude d'avoir un cobaye auditif. Il n'a pas été très disponible. Non pas qu'il ne veuille pas, mais il a ses obligations. Si ce soir, il me snobbe encore, oui, je choisirai un élu arbitrairement. Bien évidemment, il sera tenu au secret. Une lourde charge en effet.

Et sinon, je stresse un peu, oui. Faire découvrir la chose à quelqu'un.. Flûte.

Il reste encore 3 jours. Mince.

 

Journal – Entrée #6

 

Et voilà, on y est : le dernier jour. Enfin avant-dernier, mais dernier pour moi : je viens d'envoyer la chose à Funcom.

Le weekend a été bien occupé et me voilà donc à la fin d'une toute nouvelle expérience pour moi. Après avoir ajusté suite à de nombreux conseils avisés, le mixage s'avère potable. Potable, parce qu'on peut toujours faire mieux. Oui, mais trois semaines c'est court. Je pensais quand même avoir un peu plus de temps pour le mixage final, mais non. Bon diverses choses se sont mises au milieu, mais soit. Ce n'est pas le moment de s'étaler sur la chose.

Le mail de participation est enfin parti. Oui. Je stresse. Un peu. En effet, même si au départ, j'ai beaucoup travaillé avec un pote à moi, là, je suis en roue libre, avec un style de musique qui ne m'appartient pas. Mais, c'est original. Fun. Tentant.

Au final, j'aimerais que mon morceau soit retenu. Oui. Pour les heures de travail investies. Pour la motivation incluse dans le morceau. Pour tout ce qui a contribué, autour de moi, à lancer la chose. Partir tête baissée comme ça, non ça ne se fait pas. Des fois, oui. Là, c'était oui. Mais c'est le but, pour tout les participants à un concours, non ? Vouloir faire partir des meilleurs. Comme dans une course, assurément.

Trois semaines que la chose dure, que j'entends le même morceau (bon, pas pendant les trajets en voiture, non ; là, j'écoute autre chose). Le plus compliqué dans l'histoire, c'est de faire fi de ce qui est existant, ne pas rentrer dans un domaine où l'on peut reconnaître un morceau existant de chez existant. Rentrer dans une atmosphère particulière, créer son chez-soi. 

Maintenant, la page se tourne. 

Je termine ce journal avec un pincement au coeur. C'est ma dernière entrée dans le journal de bord. Je n'ai pas envie de cliquer sur le petit bouton "Envoyer" en dessous. Allez, je dois vraiment le faire.

Il reste encore 1 jour, mais j'ai fini. Oui. Mince.

Donnez votre avis sur l'article !

2 reponses so far.

  1. Kalim dit :

    Vivement le résultat du concours !

  2. Neilo dit :

    Même si le résultat du concours n'est pas à la hauteur de ton investissement, tu peux être fier de ton boulot 🙂 !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.